• Déco à la peinture à tableau

    Dans la foulée bricolage, nous avons remis la table au goût des fauteuils. Il faut dire que le plateau de cette jolie table basse (design scandinave des années 50 elle aussi) était assez abîmé et que mes ponçages successifs restaient sans succès. Ajoutez à cela les coups de feutre des enfants, bref, il fallait faire quelque chose. Nous avions vu chez des amis en Bresse des meubles traditionnels modernisés par Moissonnier : des couleurs vives sur des meubles familiaux, c'était très réussi. Le choix de la couleur chez nous était plus difficile. Et puis hier, idée subite de mon Chéri : pourquoi ne pas peindre ce plateau avec de la peinture à tableau ? Je me suis mise à la tâche et suis très contente du résultat. Ce noir mat s'assortit bien aux fauteuils et donne un aspect assez classe à notre coin salon. Il promet surtout de nombreux mots doux à la craie dans les mois à venir et sera certainement le nouveau spot des photos de la Belette. 

  • DIY : le dessous de théière en crochet

    Une envie soudaine, hier à minuit, de bricoler quelque chose... Voici donc le petit "dessous de théière" crocheté vite fait, qui pourra sans doute aussi servir de dessous de plat ou de sous-mug. Il faut dire qu'en rangeant mon bureau, j'ai remis la main sur mon crochet 15 et mes pelotes de trapilho achetées il y a quelques mois, vous vous souvenez ? Depuis, je bricole sans arrêt de petites choses avec ces fins de pelotes : bracelets, headbands, et donc, dessous de plat.

    Pour celles qui savent crocheter (débutantes, venez vite !), c'est très simple. Il faut un peu de trapilho, deux couleurs, plus ou moins en fonction de vos envies, et un crochet en 15. Voici les explications :

    1. Faites une chaînette de 7 mailles avec la couleur de votre choix.

    2. Reprenez la première maille en l'air de la chaînette en faisant une maille coulée puis terminez par 1 maille en l'air. Vous obtenez un disque.

    3. Faites une maille serrée par maille, soit en tout 7 mailles serrées. Terminez par une maille coulée suivie d'une maille en l'air. Le disque est un peu plus grand. Le premier rang est terminé.

    4. Faites deux mailles serrées dans chaque maille, c'est à dire qu'il faut faire une maille serrée puis une deuxième mais dans le même trou. Cela revient à doubler le nombre de mailles. Terminez par une maille coulée suivie d'une maille en l'air. Le disque est encore un peu plus grand. Le deuxième rang est terminé.  

    5. Changez de couleur (ou pas si vous restez sur une seule couleur). Faites une maille serrée par maille, soit en tout 14 mailles serrées. Terminez par une maille coulée, coupez le fil en laissant 3 cm et repassez le bout dans la boucle, en serrant pour que le disque ne se défasse plus.

    Le dessous de théière est terminé ! Bien sûr, si votre théière est plus large, il faut faire quelques tours en plus.

    Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à me contacter

    Et pour celles qui ne savent pas crocheter, cet article est disponible en boutique !

     

    J'en profite pour vous montrer mon dernier achat : une paire fauteuils bridge scandinaves des années 60. J'adooore !

  • DIY : mon agenda de rentrée

    Un de mes petits plaisirs, je crois que je vous en avais déjà parlé, c'est de me customiser mon agenda de rentrée. Oui oui je sais, pour beaucoup d'entre vous, les vacances n'ont même pas commencé, mais je prépare ces jours mon nouveau travail, mes projets Belette, et l'agenda m'est déjà indispensable. Je continue à acheter de petits agendas basiques, de septembre à septembre (souvenirs d'école et plaisir d'acheter le matériel pour la rentrée...). Je pratique donc le découpage-collage sur agendas depuis de nombreuses années ; je les garde, j'en ai retrouvé 16 !

    Je vous montre aujourd'hui comment procéder. Vous verrez, c'est "hyper fastoche" et ça fait un effet du tonnerre !

     

    Première étape : l’achat de l'agenda. Le plus basique est le mieux. Il faut d'abord enlever la couverture plastique pour pouvoir coller sur carton les papiers choisis.

     

     

    Ensuite, on choisit des papiers à motifs, des pages de revues, des emballages colorés. Bref, tout ce qui va nous donner le sourire dans l'année. Pour ma part, j'ai jeté mon dévolu sur des papiers de chocolat grec, des coupures des revues Marie Claire idées et Paulette magazine, toujours fleuries, gaies et colorées. 

     

    Là il faut un peu d'imagination, beaucoup d'intuition et un soupçon de laisser-aller. On découpe, on positionne sur l'agenda avec du Masking tape, on tente des trucs jusqu'à ce que ça plaise. Je préconise une tasse de thé, une plaquette de chocolat et un fond musical groovy ou zen, en fonction de l'ambiance choisie.

     

     

    On colle ensuite avec un tube de colle blanche d'écolier (pas de colle liquide, ça mouille le papier et ça se voit). Pour les finitions, j'ai collé quelques jolis timbres reçus sur un colis From Shanghai. Et j'ai ajouté quelques bandes de Masking tape pour cacher deux jonctions de papiers pas très jolies. Une fois que les collages sont terminés, on découpe proprement les papiers avant de plastifier le tout. Cette étape est un peu délicate mais au bout de 17 exemplaires, je maîtrise ! On découpe au format en laissant un centimètre de rab de chaque côté, qu'on collera à l'intérieur pour bien maintenir le tout. Vos souvenirs de manuels à recouvrir vont vite refaire surface, je vous fais confiance. Je n'ai jamais essayé de vernir avec un vernis colle mais ça peut marcher et être plus simple. L'idée, c'est que l'agenda soit un peu protégé. 

     

     

    Et Tadaaaaammm, le joli agenda à faire pâlir les copines, unique et coloré, qui me rappellera toute l'année mon séjour grec !

  • La Box bijoux, le cadeau de consolation

    La Grèce, c'est fini et c'était le Paradis. Vivre sur la plage, se nourrir de grosses salades de fruits et flâner dans les tavernes le soir, ne jamais mettre de pull, ne plus avoir internet... Heureusement les vacances continuent et j'ai eu le plaisir de trouver à mon retour quelques cadeaux dans ma boîte aux lettres. De la papeterie (merci Stéphanie !), le joli carnet pour lequel j'avais souscrit (merci Ma Petite Papeterie !) et une Box Bijoux de Créateurs (merci Emma & Chloé ? que l'expéditeur se fasse connaître, je l'aime déjà !). A l'intérieur, un bracelet manchette design en "laiton trempé dans un bain d'argent", quelques graines pour "semer un petit peu de bonheur" et une adorable gazette remplie d'idées et d'astuces et qui m'explique le principe de cette box. Je vous la résume : vous souscrivez pour une des formules et vous recevez chaque mois une boîte remplie de petits trésors dont un bijou de créateur français. C'est beau, j'adore. Je guette encore, du coup, ma boîte aux lettres...

  • Vacances, part 1 : la Grèce

    Ile de Sifnos, Grèce, 1961

    Lundi soir, après une journée de RER-avion-metro-bateau-bus, nous serons enfin face à la mer, les pieds dans le sable, sur une petite île des Cyclades. J'ai trouvé cette belle photo d'Henri Cartier-Bresson pour évoquer les ruelles blanches et ombragées des villages grecs. Cela fait bien longtemps que je n'y suis pas retournée, en Grèce, l'oncle Petros nous ayant quitté il y a quelques années, et je suis ravie d'y emmener enfin ma petite famille, surexcitée par la perspective de quinze jours de plage, de soleil, de glaces et de pastèque sur la terrasse. Accès restreint, voire inexistant, à tous les réseaux. Des vraies vacances, donc, que je vous raconterai en revenant...

  • Soldes vintage

    Mon petit tour à Versailles pour faire la bise aux copines s'est terminé chez Kentucky Rain, qui vend régulièrement des bricoles de la Belette. Allison a en ce moment un stock de pièces vintage qui me font absolument craquer... Et comme ma jolie Aïnhoa ne rechigne pas encore à porter du retro, j'en profite allègrement ! Voici donc une robe au look très Courrèges et un top parsemé de cocottes colorées. J'ai même eu la chance d'avoir un mannequin déluré à la maison toute la soirée. Et pour celles qui n'habitent pas en région parisienne, filez vite sur la boutique en ligne !

  • Des livres plein les valises

    Les vacances approchent et il va falloir remplir les valises... de livres ! J'ai été très gâtée, cette année, pour mon anniversaire, en romans, notamment. Et j'ai craqué, de mon côté, pour deux ouvrages dont je veux vous parler. Le premier est assez surprenant. Son titre, Poésie du gérondif, laisse songeur, voire perplexe. Il m'a été conseillé par Antoine, un copain de lycée ; nous étions en hypokhâgne et les cours de notre professeur d'histoire-géo étaient passionnants. Jean-Pierre Minaudier a réussi l'exploit de parler de grammaire et de linguistique avec sa verve habituelle, drôle et rythmée. Un délice !

    Quelques années après les classes prépa, j'ai rencontré Caroline, une camarade devenue amie. Nous suivions les cours d'écriture de Noëlle Châtelet au Procope ; ah, la belle époque, ah, les jolis souvenirs d'étudiantes littéraires. Caroline a toujours voulu écrire. C'est chose faite avec son premier roman que j'ai hâte de découvrir cet été.

    Paul Auster fait partie de ces auteurs dont on achète toujours le dernier titre, avec mon amie Stéphanie. Elle m'a offert celui-ci il y a quelques jours. Je les adore, elle et lui.

    Et puis il y a Elisabeth, qui de chef est passée amie, elle aussi. Elle me fait découvrir des films et des livres. Elle m'a offert deux titres d'Alice Munro cette fois. Et Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur que je connais déjà, et que je me fais un plaisir de relire.

    C'est étrange comme les livres sont liés à des rencontres, à des personnes... Et vous, que mettez-vous dans vos valises cet été ?