Plantes grasses, temps sec

Ces rayons de soleil inespérés ont été le prétexte idéal pour aller gratouille dans le jardin. Il a fallu ramasser les quetsches pour refaire quelques pots de confiture, et replanter les pourpiers et plantes grasses amoureusement rapportées de Peyrehorade et Montalivet, et auxquelles se sont rajoutés quelques plants marboziens. J'adore mettre dans mon jardin des plants qui me font penser à d'autres lieux. J'y pense en les voyant. Un souvenir de vacances comme un autre, mais peut-être plus persistant. Encore faut-il avoir la main verte ; et j'avoue que je n'ai pas, de ce côté-là, la dextérité de ma grand-mère...

C'est aussi l'occasion de faire la transition sur la refonte - prochaine, je l'espère - du blog de la Belette. Miss Cha travaille sur une interface pleine d'adorables plantes grasses. Suspens, donc...

Commentaires

Les commentaires sont fermés.