Metro, boulot, dodo, mais où sont les marmots ?

C'était une semaine sans enfants mais avec boulot. Du calme, donc, et pour démarrer la semaine, un beau concert le lundi au Théâtre du Châtelet : Keiichiro Shibuja nous a emmenés, aux sons de son piano et de ses montages vidéo, dans un univers très japonais...

Et quel plaisir de marcher ensuite dans la nuit parisienne pour aller rattraper le dernier RER !

Pour se donner un peu de courage le lendemain matin, dans le même RER mais en sens inverse, cette fois, le dernier Paul Auster promet déjà quelques belles aventures dans le passé et ses jeunes années.

Une soirée devant un Bollywood, avec tisane et tablette de chocolat = une soirée girly réussie.

Panpan reste mon petit compagnon, ces jours. Il écoute sans râler, ne dit pas "Non", mais mange parfois un morceau de lino ; personne n'est parfait.

Et puis tomber sur un article au cours du dîner, dans le dernier Marie-Claire. Sur la difficulté d'être mère, le paradoxe constant : les adorer et avoir besoin de se retrouver seule, de temps en temps.

Et avoir envie, subitement, de retrouver sa petite marmaille, qui rie, crie, parle sans cesse et se chamaille.

Quant à la Belette, elle n'a pas créé grand chose ces quelques jours. A venir, quand même : un lot de nouvelles petites pochettes pour tout bientôt, c'est promis !

Les commentaires sont fermés.