• Fin 2014

    Dernières images de l'année sous une magnifique campagne à peine enneigée.

    A bientôt en 2015 pour de nouvelles aventures ! 

  • Joyeux Noël !

     

    Photo : AlittleMercerie/Comptoir-p-titsanges

     

    Nous y voilà, après presque un mois d'excitation et de préparation, après avoir recouvert le sapin de guirlandes d'étoiles feutrées, de boules de papier coloré et de sucres d'orge sucrés, après les petites courses et les gros cadeaux soigneusement emballés une fois les marmots couchés, nous y voilà ! Le compte à rebours devient difficile à tenir pour les têtes blondes : il faudra encore dormir une fois avant les premiers cadeaux, deux fois avant les gros. Car l'esprit de Noël n'opère jamais de la même manière, et cette année, incroyable (!), nous avons échappé aux microbes et pourrons enfin apprécier la soirée. Et puis comment ne pas succomber à cette magie avec trois enfants ? Qui ne croient peut-être plus vraiment au Père Noël mais font tout pour en convaincre leurs parents... Dans le doute, si jamais on avait moins de cadeaux une fois la supercherie découverte...

     

    Joyeux Noël à tous !

     

  • Niki de Saint Phalle au Grand Palais

    Pour fêter les vacances, nous sommes enfin allés voir l'exposition "Niki de Saint Phalle" au Grand Palais. C'est une explosion de couleurs et de formes, de bonne humeur et de bonnes femmes, et malgré la terrible enfance de Niki, une formidable leçon d'humanité. A voir en famille absolument !

  • La "Two-nique" ou la nouvelle vie des pulls

    Mes cours de couture "Custom' et recyclage" continuent, et les productions suivent, même si les photos, elles, n'en font pas toujours état. En effet, les cours du soir sont difficiles à prendre en photo, entre la mauvaise lumière et les auto-portraits ratés... 

    Voici quand même un aperçu d'une réalisation récente : la "two-nique" (vous apprécierez le jeu de mots !). En ces temps plutôt frisquets, nous avons travaillé la laine, en l’occurrence le pull.

    Pour réaliser cette pièce, il vous faut deux pulls : celui qui restera pull doit être à votre taille et pas trop abîmé, celui qui deviendra tunique peut être trop grand/en mauvais état mais doit s'accorder avec le premier.

     

    On commence par enfiler un pull dans l'autre. Comme ils avaient le même type d'encolure, j'ai décidé de coudre la bleue avec la grise en la laissant à peine dépasser. Couture à la machine en point zigzag. Puis j'ai coupé le reste du pull bleu autour du col ainsi cousu. Il me restait donc tout le pull bleu, sans le col. J'ai ensuite coupé toute la partie haute du pull bleu au niveau de la poitrine. Et j'ai cousu la partie basse du pull bleu, en faisant deux pinces devant et derrière (parce qu'il était trop large), au niveau de la ceinture de mon pull gris. Couture à la machine en point zigzag également.

    Et voilà donc une tunique douce et chaude réalisée à partir de deux pulls !

    Les explications n'étant pas toujours très simples, n'hésitez pas à me contacter pour tout renseignement complémentaire : leblogdelabelette@gmail.com

  • Brunch de Noël #BMRP

    J'ai eu le plaisir, hier, d'être invitée au Brunch de Noël des petits designers, à l'initiative de la rédaction de Marie Claire Enfants et de BMW George V. Invitée au même moment à un déjeuner de famille, je n'ai pu y faire qu'un passage éclair avec l'un de mes fils. Nous avons pourtant eu le plaisir d'assister au concert-récit animé par les musiciens de l'Orchestre de Paris autour de la très chouette histoire de Tomi Ungerer, Les Trois brigands. Nous avons quitté trop tôt, malheureusement, petits sandwichs et autres mignardises, ainsi que les ateliers de design proposés à cette occasion. Mais nous garderons en mémoire, cette fois, le nom et l'image de tous ces instruments à vent !

  • DIY : le sweat épaulettes

    La théorie, d'abord. C'est une idée qui me trotte dans la tête depuis quelques temps, déjà, et que j'ai eu du mal à réaliser. L'idée de départ consistait en la réhabilitation de l'épaulette, celle qui a fait la gloire des années 80 et que l'on ne trouve plus vraiment, de nos jours, sur les vêtements. Ou alors, elles sont toutes fines. Quasi inexistantes. J'avais envie, justement, de les mettre en valeur en les faisant passer du dessous au dessus du vêtement. 

     

    La pratique, ensuite. Allez hop, l'explication-réalisation ! 

    Au départ, on prend un sweat basique. Celui-ci, acheté chez H&M, coûte "trois francs six sous" (expression de ma marraine que j'adore). Pas de motif, sinon ça jure par la suite.

     

    On achète ensuite une paire d'épaulettes, encore trois fois moins chère, dans une mercerie, au Marché Saint-Pierre. En fonction de l'épaisseur des épaulettes, le rendu ne sera pas tout à fait le même : plus dodu ou moins affirmé, à vous de voir. Et on choisit un joli tissu, pas trop fin.

    On coupe le tissu au format des épaulettes et on les recouvre sur la face bombée. Quelques épingles pour maintenir le tissu, puis on surfile, et ensuite on coud à la machine, tout autour.

    Pour finir, on coud un morceau de biais assorti sur le côté plat de l'épaulette.

    On customise comme on le sent : paillettes, sequins, perles...

    Tout est permis !

    On coud ensuite l'épaulette, à la main, sur une des épaules. Il faut enfiler le sweat pour bien positionner l'épaulette avant de décider de l'endroit précis où l'on veut la mettre. Le côté plat est du côté du cou. Un point de feston sera parfait pour cette couture à la main.

    Et voilà le travail : un sweat basique qui devient original et unique ! 

    A vos épaulettes, prêt, partez !

  • Sablés de Noël

    Vous l'aurez sans doute remarqué : l'esprit de Noël m'a envahie assez tôt cette année. Je crois surtout que je profite du fait que nous ne soyons pas (encore) malades, ce qui nous arrive tous les ans à cette période de l'année, pour profiter déjà des petits bonheurs qui font Noël.

    Aujourd'hui, nous avons passé l'après-midi à réaliser de petits sablés de Noël. J'adore faire ça avec mes enfants : on apprend en cuisinant, on joue, et on déguste ! Que du bonheur !

     

     

    Pour réaliser une cinquantaine de petits biscuits, il vous faut :

    - 1 oeuf

    - 120 gr de sucre

    - 1 pincée de sel

    - 250 gr de farine

    - 120 gr de beurre mou

    - un parfum de votre choix : vanille liquide, eau de fleur d'oranger, cannelle en poudre, citron...

     

    Pour réaliser la pâte, mélanger l'oeuf avec le sucre, l'arôme de votre choix et le sel. Ajouter la farine et le beurre mou et pétrir avec les mains jusqu'à obtenir une boule compacte. La laisser reposer au frigo 20 minutes. Pendant ce temps, faire préchauffer le four à 180°. Sortir les emportes-pièces et des petites déco colorées.

    Une fois la pâte reposée, la sortir du frigo et l'étaler sur un plan fariné, sur 5 mm d'épaisseur environ.

    Découper autant de formes que possible dans la pâte et refaire une boule avec la pâte non utilisée. Recommencer l'opération autant de fois que possible, jusqu'à épuisement de la pâte.

    Disposer les formes sur un papier sulfurisé, décorer, mettre sur la plaque du four et laisser cuire 10 minutes environ. 

    Si le four est bien chaud, ça peut cuire très vite et donc brûler. Retirer les biscuits du four quand ils commencent à dorer sur les bords.

    Se préparer un bon thé ou un café au lait et déguster tiède, c'est encore meilleur !

  • Quelques bons plans en décembre

     

     

    Par une magnifique journée ensoleillée, nous avons pris les pinceaux et les cuillères en bois pour peindre des fruits d'hiver et cuisiner des gâteaux pour le goûter. Je ne crois pas que nous aurons envie d'en faire plus... Il y a pourtant tellement de choses à faire ces week-ends de décembre. Hors courses de Noël, j'entends bien.

    Voici donc quelques bons plans sur Paris pour les plus courageux.

    Une vente de Noël chez les Trois Ourses, pour commencer, les samedis 6, 13 et 20 décembre de 12h à 18h30. L'occasion de découvrir des merveilles à la librairie-galerie et de faire quelques emplettes magiques et graphiques.

    Il y a ensuite les ateliers créatifs et ludiques proposés par l'Etablisienne pour les enfants de 6 à 10 ans. Autour de l'astronomie pour commencer, en finissant par un goûter. De quoi occuper intelligemment les têtes blondes.

    Pour les amateurs d'art et de créations un peu décalées, foncez à la vente éphémère de Lyndie Dourthe qui coud et bricole autour du thème du corps. J'adore !

    Une petite pensée, enfin, pour les personnes âgées, souvent seules en cette fin d'année, et qui sont au coeur du projet bien sympathique d'une équipe de jeunes. "Comme des gosses" propose une nouvelle façon de lutter contre cette solitude par la mise en place d'un site et de petites vidéos amusantes, sensibles et gaies sur le sujet. Spéciale dédicace à Geneviève, star de la série et un peu comme ma mamie.

    Bonnes escapades !

  • Pochettes en Toile de Jouy

     

     

    Aujourd'hui, on fait un bond dans le temps et on se balade dans les champs, dans de belles robes, on pêche, on roule en calèche, on devient le sujet de ces adorables motifs en Toile de Jouy. Ces pochettes ont eu beaucoup de succès et ont été vendues dimanche mais j'en prépare déjà de nouvelles ; disponibles, donc, en boutique !

  • Snoods, les cols en laine très doux

     

    Avec le retour du froid, on enfile son très gros col en très grosse laine qui est le plus moelleux des doudous pour affronter cette chute subite de température. Il m'en reste quelques-uns en boutique ; je tricote les autres dans la couleur de votre choix en un temps record, alors n'hésitez pas à passer commande !

  • Cols Claudine

    Les cols Claudine ont un petit côté désuet que j'affectionne particulièrement. On hésite parfois à en porter ; ils sont au contraire faciles à accommoder : sur un pull fin en automne-hiver, sur un tee-shirt en été, ou à même la peau, sur un débardeur, quand il fait plus chaud, bref, c'est un accessoire qui égaie n'importe quelle tenue et lui donne un coup de peps et d'originalité. Les derniers cols sont en boutique ; qui tente le coup ?