• Les GROS muffins aux pépites de chocolat

    DSC08990

    DSC08994

    DSC08996

    Comme une envie de mega-super-gros muffins, un peu comme ceux qu'on trouve dans les Star***s mais qui, une fois en bouche, sont quand même un peu lourds. Après avoir cherché moultes recettes sur le net, j'ai jeté mon dévolu sur celle de Valérie, qui propose les fameux muffins à la myrtille. Comme je n'aime pas beaucoup suivre les recettes à la lettre, mais surtout parce que je n'avais pas de myrtilles dans mes placards, je n'ai pas pu m'empêcher de la re-visiter à mon goût. Le petit plus super top, c'est le crumble on the top, qui croustille un peu ; je l'ai gardé. Nous disions donc :

    Pour 6 gros muffins + 6 petits
    Pour le crumble
    30 g de farine
    2 cuillères à soupe de cassonade
    20 g de beurre froid coupé en morceaux

    Mélanger la farine et le sucre puis ajouter le beurre froid coupé en petits morceaux et malaxer du bout des doigts jusqu'à obtenir une consistance sableuse. Mettre de côté.

    Pour les muffins
    100 g de beurre à température ambiante
    150 g de sucre en poudre
    2 œufs
    300 g de farine
    60 g de flocons d'avoine
    1 grosse pincée de vanille en poudre
    1 sachet de levure chimique
    1 grosse pincée de sel
    250 ml de lait
    100 g de pépites de chocolat

    Faire chauffer le four à 180°.
    Mélanger le beurre mou au sucre, ajouter les oeufs. Dans un autre récipient, mélanger la farine et la levure, les flocons d'avoine, la vanille, le sel et les pépites de chocolat. Ajouter le mélange sec au mélange "beurre-sucre-oeufs" en alternance avec le lait. Remplir les moules jusqu'en haut. Saupoudrer du crumble, ajouter deux trois grosses pépites de chocolat sur le dessus. Enfourner 20 minutes pour les petits muffins et 25 minutes pour les gros. Ne démouler qu'une fois refroidi.

    Testés et approuvés par ici...

  • LE pull si DOUX

    DSC08982

    DSC08984

    DSC08981
    DSC08987

    J'en rêvais, L'Amoureux et we are knitters l'ont fait : j'ai reçu à Noël le fameux kit Nolita sweater, l'archétype du pull doux, réconfortant, moelleux, bref... A dream came true. Je m'attelle à la tâche avec entrain. Avec des aiguilles 15, ça monte vite ! Le dos, le devant. Et là j'ai eu un doute : ça me semble hyper court. J'attaque les manches. Idem. Dilemme. Textos aux copines tricoteuses, photos à l'appui ; mail au service client de WAK, réactif et rassurant ; réalisation, après coup, de l'échantillon pour savoir si je tricote à la bonne tension (ça c'est mal, on doit le faire avant !). Bon, bonne tension... Dilemme again et l'envie furieuse de le terminer avant la fin des grands froids et surtout avant d'aller visiter Mémé, histoire de me la crâner. J'ajoute finalement 10 rangs supplémentaires sur toutes les pièces : dos/devant/manches. Si ça s'étire, ça n'ira pas jusqu'aux genoux. Challenge au niveau du col : il faut reprendre des mailles dans l'existant, les monter. Petite victoire. Coutures. Faire gaffe, ne pas massacrer le travail déjà réalisé. Et là : naissance du pull, enfin, si beau, si doux. Au moment où les températures se mettent à radoucir... Mais ce n'est pas la météo qui va m'arrêter. J'arbore la Pièce avec fierté pour aller voir Mémé.