Le blog de la Belette - Page 2

  • Des fraises pour Olivia

    DSC00425
    DSC00426
    C'est le cadeau de naissance toujours utile, surtout quand il est cousu d'un tissu assorti aux petites joues bien roses du nouveau-né. Cet assortiment de fraises sied à merveille au teint de Miss Olivia et lui apportera peut-être un peu de couleurs ces jours si gris.

  • Le (fameux) manteau rose

    DSC00433DSC00434DSC00435DSC00440DSC00443DSC00447
    DSC00436
    On a donc attendu le soleil pour mettre ce rose en valeur, et puis de soleil : trop, finalement ! On s'est dit qu'on allait sortir, donc, mais le jardin, en cette saison, n'est pas non plus au top de sa forme... Bref, on a quand même l'idée du manteau : long, lainage bien rose et doublure rétro - dénichés en ligne dans la boutique de Tissus Papi. C'est une forme de type imperméable, un peu large. Le patron est tiré du livre Couture Vintage qui propose une série de modèles vraiment jolis ; une fois dedans, par contre, gros bémol : les patrons sont en taille unique (un ancien 44), les explications sont truffées d'erreurs et assez succinctes. D'où la sensation de réussite totale, dans ces conditions ! J'ai même poussé le vice en ajoutant une petite parementure sur les pans avant du manteau. Quant aux boutons, ils sont recouverts de tissu doublure. C'est carrément du sur-mesure !

  • La veste Chanel de Dédée

    DSC00418
    DSC00419DSC00420
    Je déplore ce manque de temps, de soleil et ce problème d'alignement parfait des planètes pour photographier ce fameux manteaux rose - à peine montré sur Instagram pour dire, quand même, que j'en étais venue à bout ! Bref, ce sera fait ce we, je l'espère. En attendant, voici le gilet de berger - que dis-je ! la veste twistée Chanel - de Miss Andrée. Entièrement réversible et cousu dans les coupons de laine et de coton qu'il restait du manteau, ce gilet sans bouton est assez chic, je dois dire, et je suis certaine qu'il sera porté avec le flegme nécessaire par la Jolie Mannequin.

  • Les bols de Laurette Broll

    DSC00351DSC00352DSC00421DSC00422DSC00424
    J'ai découvert le travail de la céramiste Laurette Broll en allant travailler. Son atelier/boutique étant situé sur le site des fabuleux Grands Voisins, je passais régulièrement devant sans jamais vraiment oser entrer. Et puis Noël est arrivé et j'ai trouvé le prétexte idéal pour la contacter (et lui faire ouvrir sa petite boutique hors créneaux du WE). Laurette façonne des bols, des coupelles, des assiettes mais aussi des théières, des vases - et même des urnes funéraires ! - d'une finesse incroyable, aux couleurs uniques. J'ai craqué sur des assortiments bol/coupelle en jouant avec les couleurs et les tailles. Ces cadeaux, emballés dans mes baluchons japonais, sont des pièces uniques, fait main, et ont été appréciés à leur juste valeur, je l'espère. Et j'ai regretté d'avoir tout offert...

  • 2018

    IMG_5174IMG_5177IMG_5179
    Que chaque jour soit une fête, que chaque instant soit vécu comme un vrai moment et pas simplement comme l'attente d'un autre que l'on s'imagine forcément plus intéressant.
    Ne pas prendre trop de "bonnes" résolutions, car il faudrait les mettre en oeuvre, ensuite, et risquer de ne pas y arriver.
    Décider d'être heureux, tout simplement, avec ce que l'on a.
    (Note pour moi-même.)

    Et porter ces chaussures dorées plus de deux fois par an. Le point, peut-être, le plus important.

  • Broder des souvenirs

    DSC00344
    DSC00345
    DSC00348
    DSC00349
    Il est des personnes auxquelles il est assez facile de faire plaisir. Ma mère, par exemple. Un rouge à lèvres, une paire de boucles d'oreilles, un vêtement "fait main", ou pas. Oui mais voilà, il est des cadeaux qui font encore plus plaisir. Et le souvenir en est un. J'avais donc cette photographie du jardin de mon Amachi ("grand-mère" en basque). Nous y avons vécu tant de bons moments, au milieu du linge qui sèche, du cabanon des poules et des plants de tomates. Et puis, quand nous étions petits, deux soeurs, brodeuses de métier, s'installaient toute l'après-midi sous le grand figuier pour travailler linge de maison et mouchoirs de coton. Yvonne et Madeleine vivaient dans la même maison, en face de la maison familiale. Et se déplaçaient ensemble, toujours. Et brodaient, encore et inlassablement. Elles prenaient aussi et surtout le temps de nous l'enseigner, à nous, petits enfants de passage, en vacances... Et ces après-midis font partie des meilleurs souvenirs de l'enfance. Alors le jardin d'Amachi brodé... Il vaut des points.

  • Le Bonnet basque

    DSC00335
    DSC00336
    Avec un peu de chance, le futur propriétaire de ce beau-bonnet-basque sera déconnecté ces jours, en route pour la grisaille parisienne ! Si tu me lis, sache que la laine est douce et chaude, et que les balades en forêt seront bien plus agréables désormais. Bisous

  • Les baluchons japonais

    DSC00339
    DSC00340
    DSC00342
    DSC00343
    Après la série des bonnets - j'en ai encore un à vous montrer, mais on va changer de sujet cette fois ! - j'ai refait une série de baluchons japonais. Aussi appelés "Azuma bukuro", ces sacs étonnants sont faciles à coudre, à partir de deux longs rectangles de tissus. Il faut ensuite un peu de bon sens et l'esprit clair pour tout assembler dans l'ordre. Le choix des tissus est important puisqu'ils sont recto-verso. J'en ai profité pour ressortir et utiliser des coupons très colorés qui sont malheureusement trop petits pour réaliser des vêtements. Une fois terminés, on peut y glisser une boîte bento, des fruits, ou encore des petits objets. Ils se nouent ensuite par les pointes, qui devient alors une anse. L'esprit joli et pratique à la japonaise, j'adore ! Ils feront aussi et surtout double emploi à Noël : emballage cadeau et baluchon. Le cadeau parfait !

  • Le bonnet fuchsia

    DSC00276
    DSC00278
    Les petites têtes étant nombreuses dans la famille, il me faut donc compléter la collection. Celui-ci est tout à fait "genré" côté coloris, il faut bien l'avouer, mais c'est surtout parce que ce rose délicieux sera parfaitement joli sur la petite tête brune qui le portera. Il me reste encore de la laine blanche, bleue, verte, grise... et pas autant de bébés, je crois. Affaire à suivre, donc.

  • Le bonnet turquoise

    DSC00275
    DSC00274
    L'esprit de Noël doucement m'envahit... C'est toujours le même process chaque année : je pense à tous les cadeaux que je vais coudre, tricoter, réaliser, puis le temps passe et il me faut revoir à la baisse mes désirs et leurs faisabilité. Certains présents, cependant, prennent forme le soir, après la journée de travail. Et puis la série des bonnets pour les plus petites têtes de la famille n'est jamais très longue à réaliser. Un bon compromis, en somme. Celui-ci sera pour notre Petit Vent.

  • Le tissage Nuage

    IMG_4611
    IMG_4615
    IMG_4617
    IMG_4620
    IMG_4623

    J'ai parfois l'envie de "faire quelque chose" sans que cela ne soit vraiment nécessaire. C'est peut-être le comble du luxe, finalement, d'avoir ce temps. Toujours est-il que Miss Gina m'ayant donné un immense sac de laines hier soir, l'envie m'a prise, aujourd'hui, d'en faire quelque chose. Mais quoi ? Et bien un tissage. Ça me fait toujours envie, mais je ne maîtrise pas encore bien le sujet. J'avais pourtant craqué sur ce petit métier à tisser à la Manufacture de Roubaix. Fait un essai et laissé le truc de côté. On s'est amusées, avec ma fillette, moi à modeler ce nuage et elle à faire des pompons. Il trône dans un coin du séjour. Il prendra la poussière, sans doute. Bref, rien ne servira à rien. Et c'est ça qui est bien !

  • La veste Martina

    DSC00256DSC00257DSC00260DSC00261DSC00264

    Sur la première photo, on voit clairement la tête de la joie ! Parce que Oui, j'ai terminé cette Martina Cardigan en un temps pas si mauvais que ça, et que je peux la mettre direct, car elle est parfaite pour les températures actuelles. La laine est si douce et si chaude, qu'un simple tee-shirt suffit, en dessous. Petite déception, cependant : le col, qui reste très ouvert et beaucoup trop bas, surtout en comparaison de la photo mannequin sur le site de We are knitters. Malgré un super échange avec le SAV, et les retours un peu désolées mais tout à fait encourageants de l'adorable Lucie, pas moyen, donc, de faire les modifs adéquates. Ma jolie veste restera donc comme ça. De toute façon, j'ai déjà jeté mon dévolu sur le prochain modèle... J'ai le crochet qui me démange ^^

  • Tendres univers

    IMG_4474
    IMG_4475
    IMG_4476

    Passion globes, verres, terrarium, livres, objets glanés ici et là, cailloux coeurs, souvenirs... des bricoles, en somme, qui font ces petits univers si réconfortants et dans lesquels l'esprit s'évade.
    Et vous, à quoi ressemble vos univers ?

  • Réfection de sièges vintages

    IMG_4478
    IMG_4469
    IMG_4467
    IMG_4468
    IMG_4470
    L'objet du délit : un petit garçon qui s'assoit en position de fakir, quelque soit le siège qu'on lui présente. L'assise, cette fois, n'a pas résisté : le Skaï a éclaté (et je n'ai même pas crié ^^). Bref, il fallait réparer au plus vite ce joli siège vintage. Cela me semblait insurmontable, car je manie les ciseaux et les aiguilles sans (trop de) problème mais je n'ai pas mon diplôme en réfection de sièges. C'était sans compter sur l'alignement des planètes et des bonnes volontés. Grâce à Miss Célia, j'ai pu acheter au prix d'usine un grand coupon de faux cuir absolument parfait ; Miss Véro m'a prêtée son agrafeuse supersonique ; Mister O. et Pouchy ont patiemment défait les 500 agrafes qui maintenaient les deux galettes de Skaï... et j'ai joué à l'apprentie tapissière ! Tchac Tchac Tchac ! Pour ne pas dépareiller la paire de fauteuils, nous avons évidemment refait les deux, même celui qui était (pour le moment) intact. Et puis je poste ici parce que je suis fière de ce travail d'équipe et du résultat, assez valorisant (et trop confortable) !

  • Les sachets à goûter japonais

    IMG_4260
    IMG_4263
    IMG_4261
    Exit les sacs en plastique ! Pour le goûter aussi, on veut du joli, du doux, du recyclable, surtout lorsqu'il s'agit d'y glisser des parts de cake ou des gros cookies fait maison. Ces coupons de tissu m'ont été rapportés par une magistrate-totteuse qui est allée jusqu'au Japon, pays des jolis choses par définition. Le coton est épais et agréable au toucher ; les motifs originaux, délicats et amusants, comme savent si bien le faire les habitants du Soleil-Levant. Et puis quand c'est beau, c'est déjà bon. De quoi mettre en valeur, plus encore, cette heure sacrée du goûter.

  • Le blouson Balenciaga

    DSC00243DSC00232DSC00233DSC00245DSC00248

    La machine à coudre a pris la poussière ces derniers temps mais c'était sans compter sur ce regain d'énergie ce we ! Deux coupons de tissus récupérés chez une amie + deux après-midis + mettre tout le reste de côté = le blouson Balenciaga again, en mode automne cette fois. J'avais ce lainage (vert/noir, pas hyper fun mais assez chaud) et cette doublure (hyper fun, carrément vintage) qui prenaient de la place dans mes étagères. Après avoir testé la version Bleu de travail et j'ai eu envie de refaire le modèle Balenciaga trouvé dans un numéro de Burda Vintage. L'avantage, une fois que les pièces de patron papier ont été coupées, et que le modèle a déjà été testé, c'est que ça va tout seul ! L'affaire était bouclée en quatre heures. Le pic d'euphorie au max. La classe en bonus !

  • Le gâteau carottes-chocolat

    IMG_3849IMG_3850IMG_3848

    Avec ce temps, pas question de déprimer complètement et le gâteau carottes-chocolat y est pour beaucoup ! Je fais souvent celui-ci, tout le monde l'adore ! Je n'ai pas eu le temps, cette fois, de prendre une photo de l'intérieur. Il a été englouti en moins de deux ! J'ai revu une recette trouvée dans un livre de cuisine végétarienne ; la voici.
    Mélanger 130 grs de farine + 1 cuillère à café de levure + 150 grs de sucre de canne + 1 pincée de sel + 1 cuillère à café de cannelle + 2 carottes rapées + pépites de chocolat (selon votre gourmandise) avec 2 oeufs légèrement battus + 90 grs de beurre fondu. Mettre dans un moule puis 40 minutes (environ) au four, à 180°. C'est cuit quand la pointe du couteau ressort sèche du gâteau.
    Et en dégustant le gâteau, bien au chaud, allez jeter un oeil sur la Boutique de la Belette, passée depuis peu sur Etsy. C'est ici : https://www.etsy.com/fr/shop/BoutiquedelaBelette

  • Le top (en entier !)

    FullSizeRender[2]FullSizeRender[1]FullSizeRender[2]FullSizeRenderFullSizeRender[1]

    Début juillet, j'ai craqué sur ce modèle, en solde, chez We are Knitters. Après avoir calculé le nombre d'heures que j'allais passer en voiture/train/avion pour aller d'un point à un autre, j'étais motivée à tricoter sans relâche, et persuadée que j'allais le finir rapidement pour le porter en vacances. Mais... il m'a bien fallu l'été pour le tricoter, ce top en coton jaune pétard : le point de riz, c'est long, le point ajouré, c'était pas gagné, et j'ai bidouillé quelques mesures pour bien l'ajuster... J'ai tenu, rien lâché, je me suis donc dit que j'allais le porter à la rentrée, bronzée et reposée - genre "ce sera l'été indien, il fera beau, on continuera à porter des vêtements légers, on traînera le soir, tard, bref, chaleur et volupté". Oups, râté. La grisaille et le froid nous ont rattrapés et le top en coton n'est malheureusement pas assez chaud pour égayer les couloirs de métro. Qu'à cela ne tienne, je le range bien au chaud pour l'été prochain et attaque direct le Martina Cardigan, bien plus de saison !

  • Retour en Grèce

    IMG_3250IMG_3271IMG_3309IMG_3398IMG_3457IMG_3473IMG_3575IMG_3687IMG_3692

    Comme tous les ans, c'est en Grèce que nous nous ressourçons chaque été. Cette année, nous avons fait escale à Athènes pour visiter l'Acropole et son musée. Nous avions trouvé un appartement à la déco vintage tout près du monument via Airbnb. Au top ! C'est agréable de rentrer le soir dans un lieu habité et empreint d'une vraie personnalité. Les quartiers de Plaka et Monastiraki, pourtant très touristiques, commençaient déjà à se vider, fin août, et nous ont semblé très agréables pour dîner, le soir. Puis direction l'île de Sifnos. Baignades, randonnées, tavernes et lecture, c'est le programme idéal sur cette merveilleuse petite île, réputée pour ses sentiers de randonnées et ses potiers. La seule originalité de notre séjour, cette fois, a été l'excursion jusqu'à la magnifique baie de Fykiada : nous avons marché près de 4h pour nous baigner dans une petite crique sauvage d'une grande beauté. Sinon, de l'avis familial général : surtout ne rien changer au rythme immuable... Nous avons nos adresses et nos habitudes, nos tavernes et nos Grecs préférés, avec mention spéciale pour Yannis le boulanger.

  • Le demi-top

    IMG_3227IMG_3226IMG_3225
    Certes certes, un mois pour tricoter un demi-top, ça fait longuet... il faut dire que j'ai craqué, en début d'été, sur ce modèle, chez We are knitters. Je me suis dit "chouette, du coton, du point ajouré - jamais fait - bref, un petit défi à réaliser". Malheureusement, je n'ai pas eu le loisir de jouer avec mes aiguilles à longueur de journée depuis la mi-juillet. Je compte sur les quelques jours en Grèce pour avancer ; il sera peut-être prêt pour l'été prochain, sait-on jamais ^^ A suivre, donc.

  • Le Crozet

    IMG_3038IMG_3041IMG_3042IMG_3048IMG_3080IMG_3085IMG_3117IMG_3129

    Les vacances au Crozet, c'est renouer avec la nature, le rythme de la journée, les histoires de Pépé et Mémé, leurs envies et leurs soucis, qui ne sont absolument pas ceux que l'on rencontre en ville. C'est aussi les tablées familiales autour d'oeufs coque et de gigantesques plateaux de fromages. C'est surtout, une fois par semaine, la virée à Emmaüs pour déposer quelques sacs de fringues et objets, puis racheter autant de trésors qui, sans doute, repartirons l'été suivant. Les vacances au Crozet, c'est se retrouver, de temps en temps, dans de belles images de Depardon. Les vacances au Crozet, c'est sacré.

  • DD brodée

    DSC00114DSC00129
    DSC00137

    Il n'est pas toujours évident de faire le cadeau des UN an. Il y a toujours trop de jouets, de vêtements, un peu trop de consommation. J'aime bien l'idée que ce premier cadeau soit symbolique, reste. Alors oui, il est parfois inutile, mais j'aime à penser qu'il restera gravé dans un coin de tête, qu'il sera peut-être même conservé et ressortira du placard des nombreuses années après. Toujours est-il que l'adorable Andrée fêtait ce premier anniversaire il y a quelques jours. Ses parents sont drôles et attachés aux symboles, il fallait du concept, du jeu (de mots), du joli, aussi. J'ai décidé de broder des dés sur un mouchoir ancien déniché dans une brocante. Cela fait référence au jeu, donc, mais également à son petit surnom, Dédée. Sur une chemisette ancienne, un citron qui a la banane fera sans doute ressurgir a private joke du côté de mon frère. Un joli emballage, fignolé par les cartes numéros de chez Papier Tigre, fera le reste. C'est certainement un cadeau qui touchera davantage les parents que la fillette, mais je suis sûre que cela fait partie des présents "qui restent"...

  • Reine-Claude

    DSC00132
    DSC00136
    DSC00140
    DSC00142
    Certes certes, la Belette a disparu de la toile, dirait-on. On ne peut pas être au four et au moulin, hein, et mes projets professionnels m'ont pris toute mon énergie, ces temps. Les vacances arrivent, néanmoins, et l'envie, évidemment, de retourner au moulin. J'ai un tricot en cours, pas assez avancé pour en faire des photos, des coupons de tissus en pagaille qui n'attendent qu'à devenir pochettes, des broderies, des idées en tête... Le quotidien me rattrape aujourd'hui encore : c'est 5 kgs de reine-Claude qui dégringolent de l'arbre au fond du jardin ; 15 pots de confiture et autant de rangs de tricot en moins. Je sais pourtant que nous serons contents, cet automne, d'ouvrir ces pots plein de la chaleur de l'été.

  • Tawashis, mode d'emploi

    DSC00086DSC00089DSC00090

    Alors les Tawashis, késaco ? Ce sont de petites éponges que l'on tricote ou que l'on crochète. C'est, semble-t-il, une excellente alternative à l'éponge que l'on achète, d'autant que celles-ci passent en machine à laver sans problème. J'ai crocheté les miennes en tâtonnant, à partir de fil trapilho, ce gros fil en jersey de coton. Avec un crochet 15, j'ai monté une chaîne de 8 mailles, puis réalisé des mailles serrées en faisant une maille en l'air en début de chaque rang. Ceci sur 8 rangs. Une boucle pour accrocher l'éponge au crochet de l'évier, et le tour est joué ! Il faut ensuite s'habituer à délaisser l'autre éponge, et sur ce point, je n'ai pas encore beaucoup avancé ^^

  • Blanche

    Blanche a pointé le bout de son nez il y a quelques jours à peine, au moment même où les cerises commençaient à mûrir. Blanche doit avoir la peau douce et les yeux bien souvent fermés, encore. J'espère qu'elle les ouvrira, toutefois, au son des gazouillis du printemps et qu'elle aimera cet ensemble de tissus graphiques et colorés : un nuage d'oiseaux noirs, un lange d'oiseaux lumineux, et, pour la maman, Colombe, une broche fleurs colorée. Bienvenu, Blanche : tu arrives au meilleur moment de l'année !

  • Muffins et muguet

    DSC09599

    DSC09601

    Quel autre programme, en ce premier mai, que de faire des muffins et cueillir du muguet ? Je n'ai trouvé qu'un brin de clochettes blanches dans le jardin, bien odorant cependant. Pour les muffins, j'avais tous les ingrédients et une recette trouvée sur le net. Le rayon de soleil de fin d'après-midi a rendu le goûter parfait !

  • ChoColat(S)

    DSC09489

    DSC09490

    DSC09495

    DSC09499

    DSC09500

    DSC09501

    Noir, au lait, blanc, aux noisettes, au praliné, aux céréales, ganache, amandes, pistaches... la récolte a été bonne, cette année.
    Joyeuses Pâques !

  • Puissance Tortues

    DSC09464

    DSC09465

    DSC09469

    Victor est fan de Super Héros. Il lui manquait dans sa panoplie le célèbre quatuor : les Tortues Ninja ! Après avoir cherché quelques modèles inspirants sur Pinterest et pris les mensurations de la charmante bouille, j'ai donc coupé et cousu quatre masques dans la feutrine adéquate. Attention, ne pas se tromper sur les couleurs ! Entre Leonardo et Raphael, je perds quand même les pédales mais le principal intéressé avait l'air bien au fait et a dévoré ses lasagnes sous les traits de Michelangelo. J'ai glissé dans la valisette une boîte de pansements Comics ; sait-on jamais, on peut se faire un petit bobo en voulant sauver la planète !

  • Sea, Kids & Sun

    DSC09411DSC09410DSC09422

    Un bol d'air frais et salé, du soleil, les pieds dans l'eau (gelée) et les premières glaces sucrées, quelques balades en vélo, le long de la Côte, un roman dans la semaine (dingue !).
    Les vacances...

  • La veste Poulbot

    DSC09376DSC09378DSC09386

    Il y a parfois des commandes spéciales, qui traînent un peu faute de temps et de matériel adéquat. Cette veste militaire arborant un Poulbot dans le dos devait se faire pour Noël. Le canevas n'a pas été si facile à trouver, et pourtant j'en ai croisé des dizaines au cours de mes expéditions Emmaüs... Le voici donc bien fixé, auréolé d'un passepoil doré. C'est le kitsch assuré, assumé. Yapluka l'offrir, et le voir porté !